Grève des pharmaciens : où se procurer des médicaments ?

Aujourd’hui mardi 30 septembre 2014, la plupart des pharmacies sont fermées pour cause de grève. Dans certains départements, ce sont même 100% des officines qui suivent cette mobilisation. Cependant des pharmaciens sont bien évidemment de garde afin d’assurer un service d’urgence.

grève des pharmaciens

Grève des pharmaciens le 30 septembre 214

Comment trouver une pharmacie de garde ouverte ce 30 septembre 2014

 

La présidente de l’Ordre des pharmaciens, Isabelle Adenot, déclare a déclaré ceci : « En 40 ans de carrière, je n’ai jamais connu une mobilisation aussi forte de notre profession ». En Bretagne, dans le Nord-Pas-De-Calais, la Champagne-Ardennes, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et le Languedoc-Roussillon 100% des officines sont en grève.

En cause : le projet qui viserai à autoriser les grandes surfaces à vendre des médicaments sans ordonnance dans le but de faire baisser les prix et de rendre 400 millions d’euros de pouvoir d’achat aux français.

Cependant les pharmaciens ont reçu la consigne de la part de l’ARS (l’agence régionales de la santé) d’ouvrir un minimum leurs portes afin d’assurer un service d’urgence. Isabelle Adenot affirme « Cela représentera environ 2000 pharmacies sur un total national de 22.000 établissements » soit un effectif semblable à un dimanche.

Normalement cette grève ne devrait durer qu’une seule journée, et les pharmaciens qui ont fermé leurs portes ont certainement laissé un message sur la devanture ou sur le comptoir. Pour ceux qui ont absolument besoin d’un médicament aujourd’hui voici comment faire :

 

  • Sur le site internet de l’ARS vous pourrez trouver une pharmacie ouverte près de chez vous. Pour cela, renseignez votre code postal.
  • Contacter les hôpitaux, les pompiers, le 15 ou votre mairie.
  • Votre pharmacie aura peut-être laissé le numéro ou l’adresse d’une pharmacie de garde.

 

Attention, dites-vous que les pharmacies de garde seront certainement bien remplies aujourd’hui, alors si rien ne presse, attendez demain pour vous rendre dans votre pharmacie habituelle.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. fab 30 septembre 2014 - 10 h 55 min

    INNADMISSIBLE !

  2. fab 30 septembre 2014 - 10 h 56 min

    Un peu de solidarité ne vous ferait pas de mal messieur et mesdames les pharmaciens…
    Il n’y a pas que vous qui avez fait des études longues pour espérer avoir un meilleure vie, mais tout le monde n’est pas logé à la même enseigne…
    Nous ne voulons pas être pris pour des vaches à lait, surtout en période de crise, alors des marges indécentes sur des Dolipranes ou autres médicaments courants, je trouve cela inadmissible.
    On voit bien là, qu’il y a une France à deux vitesse : celle qui se reposait sur ses laurier (vous)
    Et celle qui trime déjà depuis longtemps et que vous ne voulez pas voir … au nom de vos intérêts personnels…
    Ne nous prenez pas en otage , c’est du chantage à la santé que vous nous faites.
    Je suis bien content que votre monopole s’étiole… sachez que le peu économisé dans nos poche repartira de toute manière d’une façon ou d’une autre pour combler la dette de l’état, mais peut être fera- t – elle enfin un petit peu participer les personnes qui vivent plus que bien dans ce pays et qui pensent de façon égoiste.
    Combien allez vous perdre? … peu à mon avis, en tout cas pas suffisament pour vivre avec une corde autour du cou… sachez que pour beaucoup d’entre nous , cela fait plusieurs années que nous avons cette épée de damoclès.
    Marre des personnes centrées sur elles,Vive la solidarité, Vive un monde plus équitable et plus juste,
    Sachez que vous êtes seuls dans votre combat ou peu nombreux .
    Votre argument : le suivi!!!!

    ah!!! je rigole!

    Mon médecin , lui il me suis mais vous…. ahh! ah! laissez moi rire!!

  3. Audrey 30 septembre 2014 - 13 h 50 min

    Fab,

    C’est l’état qui fixe les prix des médicaments, pas eux ! Leurs marges se fait en grande majorité sur les produits de parapharmacie.

    Vous critiquez mais que savez-vous du métier ? Ne croyez pas tout ce que vous disent les médias, allez vous renseigner auprès d’un pharmacien, et vous verrez que la profession n’est pas si rose que ça.

    Vous savez combien doit débourser un pharmacien pour reprendre une officine ? Minimum 2 MILLIONS D’EUROS (je vous parle même pas de Paris) dont un apport personnel de départ de plusieurs dizaines de milliers d’euros. C’est un endettement quasi A VIE.

    Demandez aux étudiants d’aujourd’hui comment ils voient leur avenir ! Énormément de pharmacies font faillite !

    De plus, ils manifestent avant tout pour votre santé, ils trouvent inadmissible la vente de médicaments chez Leclerc, etc.

    Si ça ne vous pose pas de problème, tant mieux pour vous. Si vous avez le réflexe de lire une notice de médicament, c’est super. Mais sachez que tout le monde n’est pas comme ça ! Loin de là !

    Demandez donc à votre pharmacien combien de femmes viennent demander la pilule du lendemain plusieurs fois par mois ? Combien viennent prendre gratuitement grâce à la sécu des médicaments et ensuite les revendent au marché noir ? Ou dans leur pays d’origine ? Combien prennent du doliprane à tire larigot ? Vous saviez qu’il suffit de quelques comprimés en plus pour en mourir ?

    Et vous ? Est ce que vous travaillez du lundi au samedi de 8h30h à 19h ? Qui plus est debout, à piétiner toute la journée (ce qui est pire que rester assis, allez voir la médecine du travail). Plus des gardes la nuit (à peine payé)? Avez-vous la responsabilité et les devoirs comptables et fiscaux d’un chef d’entreprise ? Avez-vous peur de vous faire braquer ? Cambrioler ?

    Je comprend votre colère, mais elle est générée par des médias qui ne font voir que la partie immergée de l’iceberg. Idem pour les notaires : si vous leur enlevé les choses qu’ils sont seuls capable d’exécuter, leur chiffre d’affaire va considérablement baisser, et ils vont licencier du personnel !

    Non tout le monde n’est pas à la même enseigne. Certains sont héritiers et n’ont jamais travaillé, d’autres se lèvent tous les matins et travaillent, c’est le cas de votre pharmacien.

    PS : J’ai le même médecin de famille depuis 25 ans et il ne me suis pas particulièrement. Il oublie tout le temps mes allergies. Tous les médecins ne suivent pas leurs patients, les pharmaciens non plus. Mais sachez que la plupart oui, dès qu’ils en ont la possibilité, ils le font, votre médecin le fait bien.

  4. preparatrice 30 septembre 2014 - 14 h 45 min

    Je suis preparatrice et j’ai défendu aujourd’hui notre emploi et VOTRE santé.
    La France est le pays le moins cher pour les médicaments! Une pharmacie ne fait plus son chiffre sur les marges des médicaments remboursés par la sécurité sociale (marge qui diminue sans cesse car le prix de remboursémet diminue mais nous achetons là boîte tjr au même prix!).
    Mon pharmacien a rejoint un groupement pour pouvoir négocier avec les autres pharmacies les meilleures remises. Nous calculons le prix selon un coefficient qui ne varie que selon le taux de tva et nous essayons de mettre les medicaments non remboursés au prix le plus juste et aussi le plus bas possible. Les grandes surfaces elles ont un coefficient plus gros que nous croyez vous que les medicaments resteront moins cher longtemps quand nous savons que le priX de la baguette a augmenter de 156% en qq années alors que le doliprane a vu son prix baissé!