La Garantie Jeunes généralisée en 2017 : A qui s’adresse-t-elle ?

Alors que le projet de loi El Khomri a été revu et rééquilibré par le gouvernement Valls, ce dernier a également souhaité envoyer un signal fort à la jeunesse en accordant une place de premier choix à un dispositif baptisé « garantie jeunes » qui pourrait être généralisé dès 2017.

La garantie jeunes, un dispositif promis au succès ?

La garantie jeunes, la réponse du gouvernement au mécontentement des jeunes !

 

Quelques jours après que les lycéens et étudiants soient descendus dans la rue pour dénoncer les grands axes de la réforme du travail portée par Myriam El Khomri, un nouveau projet de loi a été présenté et celui-ci intègre une « garantie jeunes ».

Derrière ce nom, se cache un dispositif qui a vocation à favoriser l’insertion professionnelle de ceux qui n’ont pas de diplôme et qui ne suivent aucune formation, autrement dit ceux que l’on appelle parfois les « décrocheurs ».

L’idée est de mettre à disposition des moyens financiers pour offrir une seconde chance aux jeunes qui n’ont pas ou peu de diplômes dans le but de les sortir de la précarité et du chômage. En effet, ce dispositif ne sera ouvert, sauf dérogations, qu’aux personnes âgées de 18 à 25 ans et disposant de ressources inférieures au plafond du RSA à savoir 524,16 €.

Dispositif garantie jeunes

Un dispositif expérimenté sans grand succès

 

Expérimenté depuis 2013, ce dispositif n’a pourtant jusque-là pas connu un succès retentissant. Seulement 46 000 jeunes se sont rendus auprès de leur mission locale pour en profiter. Après des entretiens individuels, le conseiller leur propose un stage ou un emploi. Si ce dernier nécessite une formation, elle peut également être prise en charge.

Mais la garantie jeunes n’est pas qu’un accompagnement humain puisqu’une aide financière de 461,26 € par mois est prévue pour une durée de 1 an, renouvelable une fois si la personne n’a toujours pas d’emploi durable à l’issue de la première année.

Le Premier Ministre Manuel Valls estime que cette mesure devrait coûter 418 millions d’euros en 2016 mais précise qu’elle est partiellement financée à hauteur de 58 millions d’euros par le Fonds Social Européen. Autant dire que la garantie jeunes devra être efficace pour qu’il ne s’agisse pas d’un nouveau gaspillage d’argent public.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !