Formulaire Google droit à l’oubli pour disparaître des résultats

Depuis jeudi 29 mai, Google met à disponibilité des internautes un formulaire en ligne afin de prendre en compte les différentes demandes de suppression de résultats sur son moteur de recherche. Ainsi toutes les personnes qui le souhaitent, pourront voir disparaître des avis et/ou des photos gênantes les concernant.

Concrètement, tout ressortissant de l’Union Européenne a accès à ce service : dès lors qu’elles désirent voir leur nom ou photo disparaître de certains résultats, les personnes concernées peuvent lancer la procédure, tandis que d’autres conjoints, ayant-droits ou avocats le pourront grâce à la photocopie d’une pièce d’identité, si la suppression des résultats concerne un autre individu.

google

La procédure pour disparaître du moteur de recherche Google

Dans un premier temps, il est indispensable de préciser clairement son nom lors de la demande. En effet, une femme mariée doit veiller à stipuler, si nécessaire, son nom de jeune fille à la place de son patronyme actuel.

Ensuite, toutes les pages accessibles via le moteur de recherche que l’internaute souhaite voir disparaître, doivent être mentionnées avec, en plus, une justification inférieure à 1 000 caractères expliquant les raisons de la suppression. Une fois tous ces champs remplis en bonne et due forme, l’internaute n’aura plus qu’à joindre une copie de sa pièce d’identité, mentionner la date de procédure et signer en renseignant son nom.

A noter que Google n’est pas le seul responsable des décisions prises : les « Cnil » de chaque pays européen pourront être appelés à confirmer ou non la suppression de certaines données.

Parallèlement, les procédures n’étant, pour le moment, qu’à leurs débuts, des délais plutôt longs sont à prévoir. En effet, le formulaire ne représente, selon le géant du web, qu’une « première étape » du processus.

Enfin, si Google accepte la requête, les résultats liés à la personne en question seront supprimés de toutes les versions européennes du moteur de recherche : en conclusion le « droit à l’oubli » reste géographiquement limité et ne seront toutefois pas supprimés des sites sur lesquels ils sont hébergés.

Le formulaire droit à l’oubli Google : cliquez ici !

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !