Budget des familles : les changements du 1er avril 2015

La date fatidique du 1er avril 2015 est désormais derrière nous et si de nombreux média se sont laissés aller hier à quelques informations s’avérant être des « poissons d’avril », il y a bien eu de véritables changements pour le budget des familles. Réforme des prestations familiales, salaires, droit au chômage, prix du gaz, rapide aperçu de tout ce qui a changé depuis le 1er avril 2015.

 

Vers un vrai renouveau de la politique familiale ?

Les évolutions majeures pour le budget des Français

 

  • L’augmentation de l’Allocation de Soutien Familial

 

Depuis hier, est entrée en vigueur la réforme des prestations familiales. Et les familles peuvent avoir le sourire puisque l’Allocation de Soutien Familial comme le complément familial ont été augmentés. L’ASF, aide financière destinée aux parents élevant seul un ou plusieurs enfants, a été revalorisée de 4,23€ (95,52€ à 99,75€ par enfant). Le complément familial pour les familles nombreuses augmente pour sa part de 18,30€ passant de 185,20€ à 203,50€ par mois.

 

  • Évolutions de prix dans la téléphonie et le gaz

 

Cette hausse des prestations familiales s’accompagne par des évolutions de prix en matière de téléphonie et de gaz. SFR a ainsi profité du 1er avril 2015 pour lancer sa nouvelle gamme de forfaits mobiles avec un Starter à 9,99€ par mois qui devrait séduire plus d’un client. Pour ce qui est du gaz, en revanche, les consommateurs vont avoir une mauvaise nouvelle puisqu’après une baisse continue au cours des derniers mois, c’est cette fois une augmentation du prix du gaz qu’ils vont découvrir sur leur facture (+0,58%).

 

  • L’application des droits rechargeables

 

Les changements au 1er avril 2015 ne se bornent toutefois pas à cela puisque le monde du travail aussi connaît quelques évolutions depuis hier. Par exemple, de nouvelles règles viennent compléter le système de droits rechargeables pour l’indemnisation des chômeurs. Désormais, un chômeur retrouvant un travail conserve les droits qu’il n’avait pas encore utilisés jusque-là.

 

  • La fin du Prêt à la Création d’Entreprise

 

Autres changements côté employés, la disparition du Prêt à la Création d’Entreprise (PCE) ou encore le gel des retraites complémentaires.

 

  • La mise en place de la déclaration Sociale Nominative (DSN)

 

Mais côté employeurs, les choses changent avec l’instauration de la déclaration sociale nominative ou  l’obligation de recourir au contrat de génération pour les PME de moins de 300 salariés.
Ne reste plus qu’à espérer que toutes ces évolutions iront dans le sens souhaité par les différents acteurs de notre économie.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !