TVA 2014 les magasins Leclerc vont retarder la hausse prévue au 1er janvier

Mise à jour 13 décembre 2013

Il y a du nouveau sur le repoussement de la hausse de la TVA chez Leclerc, en effet, selon Europe 1 hier soir, celui-ci ne se fera finalement que sur un tiers des produits que l’enseigne vend (alcool, textile, droguerie, équipements, loisirs).

L’effort consentit par l’enseigne ne sera alors que 0.4% puisqu’il s’agit de produits dont le taux passera de 19,6 à 20%, quant aux produits de première nécessité (alimentaire), celui-ci ne bougera pas et restera à 5.5% et les produits dont le changement de TVA va réellement se faire ressentir (de 7 à 10%) ne sont pas vendus par Leclerc puisqu’il s’agit principalement de prestations de services et de la restauration.

logo magasin leclerc

Le logo des magasins Leclerc

Article initial

Michel-Edouard Leclerc le PDG de la chaîne de supermarché Leclerc vient d’annoncer que ses magasins allaient différer la hausse de la TVA normalement appliquée dès le 1er janvier 2014. Il s’agit là d’une bonne nouvelle pour les consommateurs qui bénéficieront de quelques mois de répit.

Hausse de la TVA au 1er janvier 2014 : Leclerc diffère son application

 

Invité par Bruce Toussaint, journaliste de la chaîne d’information de Canal Plus iTélé, le PDG des supermarchés Leclerc s’est dit contre la hausse de la TVA. Michel-Edouard Leclerc a ainsi déclaré que cette hausse serait différée dans ses magasins afin de ne pas pénaliser le consommateur, notamment en matière d’achats liés à l’alimentaire.

Il a donc pointé du doigt la promesse non tenue du gouvernement quant à la baisse attendue des prix de l’alimentaire et des produits de première nécessité.

Le patron de l’enseigne a ainsi désigné le responsable en la « personne » du gouvernement. On peut alors légitimement se demander si cette décision de repousser la hausse de la TVA est un soutien au pouvoir d’achat des consommateurs ou simplement un moyen d’éviter la baisse des ventes chez Leclerc.

En effet, le PDG a reconnu que l’enseigne avait constaté une baisse des dépenses inhérentes aux fêtes de fin d’année 2013 mais aussi plus globalement, une diminution du pouvoir d’achat des français lors des trois dernières années.

Le PDG de Leclerc contre la hausse de la TVA : Mais pour combien de temps ?

 

La question est donc de savoir pendant combien de temps les prix resteront « insoumis » à la hausse de la TVA. Car si les prix restent les mêmes alors que la TVA augmente, c’est l’enseigne qui « souffrira » d’un manque à gagner.

On peut également s’interroger sur les conséquences que cette décision peut avoir sur la concurrence : les autres grandes surfaces et supermarchés vont-ils suivre le mouvement en décidant de retarder également l’application de la TVA ?

A l’heure actuelle, il est encore difficile d’apporter une réponse concrète et certaine quant à ce sujet épineux. Alors que les élections municipales seront un enjeu majeur en 2014, le gouvernement peut-il vraiment continuer d’affaiblir le pouvoir d’achat des citoyens ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !