Augmentation de la taxe carbone : Qui paiera le plus ?

Votée en 2014, la taxe carbone sert de valeur ajoutée au prix des produits ou des services émetteurs de gaz à effet de serre et ce, en fonction de la quantité rejetée. Suite à une décision du gouvernement, cette taxe va être fortement augmentée en 2016, en conséquence de quoi, les Français devront encore payer.

augmetation taxe carbone

La forte et régulière augmentation de la taxe carbone

De son véritable nom, la contribution climat énergie concerne la fiscalité des énergies fossiles et donc les moyens de chauffage et de déplacement des ménages (essence, fioul, gaz …). Or, si elle varie beaucoup en fonction du type d’habitation et de la composition de la famille, la taxe carbone augmente également beaucoup au fil des années.

Fixée au départ à 7€ la tonne de CO², son montant est passé à 22€ cette année et devrait atteindre son seuil maximal en 2030, à savoir 100€ la tonne.

Et c’est bien là tout le problème, selon une étude du Ministère de l’environnement cette année, à elle seule la taxe devrait représenter une augmentation de 83€ sur le budget des ménages et même atteindre 245€ d’ici à 2020. Concrètement cela signifie plusieurs augmentations à divers niveaux.

Pour 2016, le prix du gaz devrait grimper de 5,34 euros par mégawattheure, alors que dans le même temps le fioul subira une hausse de 4,76 euros par hectolitre. Le gazole dont les prix augmentent déjà avec la pénurie liée aux mouvements sociaux en France, devrait lui aussi grimper de 4,76 centimes d’euro par litre contre 4,10 centimes par litre pour le super sans plomb.

Quels seront les ménages les plus impactés ?

En toute logique, au plus vous consommez, c’est à dire au plus vous roulez, au plus votre voiture est puissante, au plus vous chauffez, au plus le montant de votre taxe carbone sera élevé. Toutefois la facture devrait être plus difficile à supporter pour les ménages les plus modestes.

L’étude rapporte ainsi qu’elle représenterait 0,6% de leur revenu disponible contre 0,1% de celui des plus aisés.

En ce qui concerne le chauffage, le fioul augmentera plus vite que le gaz avec des coûts supérieurs respectifs de 87 et 69 €. Pour la voiture, c’est le gazole qui s’envolera le plus vite avec une augmentation de 57€ en 2016 contre 30€ pour l’essence.

Enfin, les familles monoparentales et rurales seront les plus durement touchées. L’étude explique ce phénomène par un plus faible revenu pour les unes et un coût de déplacement plus élevé pour les autres.

Toujours selon l’étude, le seul moyen de contourner cette augmentation qui devrait se poursuivre au fil des années, reste de changer de comportement face aux émissions de CO².

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !