Arnaque détecteur de fumée : 1/3 ne fonctionneraient pas correctement

A compter du 8 mars 2015 votre logement devra être équipé d’un détecteur de fumée. Pour le locataire, c’est à son propriétaire d’intervenir pour l’acheter et l’installer. Toutefois, il est important d’être attentif au moment de l’achat car de nombreux détecteurs mis en vente, seraient inefficaces !

 

 

détecteur de fumée

1 détecteur sur 3 en vente ne serait pas aux normes

 

Il reste un peu plus d’un mois aux retardataires pour équiper leur logement, autant dire que les magasins vendant des détecteurs de fumée vont être pris d’assaut très prochainement. L’association de consommateurs « UFC-Que-Choisir » à menée l’enquête pour vérifier que les produits étaient bien aux normes françaises.

UFC-Que-Choisir a testé 18 détecteurs différents. Résultat : 6 sont inefficaces et défaillants, soit 1/3 des détecteurs en vente sur le marché. L’association a donc décidé de saisir la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).

Pourtant l’alerte avait déjà été donné puisque la répression des fraudes avaient retiré 75 000 détecteurs du marché en 2014. On peut donc penser que le chiffre va grimper dans les semaines à venir.

 

Alors comment être certain d’acheter un détecteur aux normes ? Voici quelques conseils :

 

  • Le prix : n’achetez pas un détecteur de fumée à un prix très bas. En moyenne, ça coûte entre 12 et 15€ et il est important de souligner qu’un détecteur pourrait vous sauver la vie alors inutile de vouloir faire des économies sur cet achat important.
  •  Vérifiez bien l’emballage : il doit porter le logo CE ainsi que la mention « NF EN 14604 »  c’est la norme en vigueur.

 

Si votre appareil répond favorablement à ces deux points, alors vous ne devriez pas avoir de soucis. Ne tardez pas à vous équiper car il ne vous reste plus que quelques semaines pour mettre votre logement aux normes.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !