4G : Bouygues Télécom va surfacturer les gros consommateurs

Alors que les opérateurs téléphoniques se mènent une véritable guerre pour capter de nouveaux clients, Bouygues Télécom risque bien de faire des mécontents dans les prochaines semaines car plutôt que de profiter d’un débit limité, les gros consommateurs de 4G seront surfacturés.

Les factures Bouygues Télécom pourraient s’envoler

La surfacturation plutôt que le débit limité

 

Alors que tous les abonnés Bouygues Télécom disposant de forfaits dotés de plus de 3Go de données mobiles peuvent profiter de la 4G illimitée pendant le week-end durant six mois, c’est en ce moment, un autre changement effectué par l’opérateur téléphonique qui fait beaucoup jaser.

En effet, à compter du 15 février 2016, une évolution importante sera mise en place et concernera l’ensemble des clients de Bouygues Télécom dès lors qu’ils consomment de la data mobile.

Jusqu’à présent, dépasser son forfait était sans réelle conséquence, puisque Bouygues Télécom proposait tout simplement un débit limité en contrepartie. Mais tout va changer le mois prochain car le débit réduit sera remplacé par une surfacturation.

Ainsi, chaque Mo de data supplémentaire consommé aura un prix, mais celui-ci variera selon le forfait de l’abonné. Pour ceux disposant de petits forfaits en data mobile, le Mo supplémentaire devrait coûter 0,05 €, avec un plafond de 25 € ou 500 Mo. Pour ceux ayant des forfaits plus importants, le Mo supplémentaire sera facturé à 0,01 €.

En réalité, l’opérateur a tout simplement mis en option le blocage alors que jusque-là il était la norme. Aussi, si vous voulez éviter toute mauvaise surprise, il faudra mettre en place le système de blocage, disponible en option dans le service client. Et, si vous voulez consommer davantage de data mobile, des recharges seront proposées et vous permettront d’éviter le hors-forfait.

S’il est trop tôt pour connaître le ressenti de la communauté Bouygues Télécom, on peut imaginer que celle-ci sera très mécontente. Ceci est d’autant plus vrai que certains clients n’auront probablement pas eu vent de ce changement et auront alors la mauvaise surprise de payer jusqu’à 3 fois plus que d’habitude sur leur première facture éditée après le 15 mars.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !