Selon le fondateur d’Auchan, aucun dirigeant ne devrait toucher plus de 20 fois le SMIC par mois

Auchan est au cœur de l’actualité des bons plans, que ce soit avec son concours autour des couches Pampers offrant des cadeaux d’une valeur unitaire de 600 € ou son opération de long cours autour de Disney et Pixar.

Aujourd’hui, l’enseigne au petit oiseau s’invite dans l’actualité économique et politique, à travers l’intervention de son fondateur chez l’Obs

20 SMIC pour Mulliez

Rares sont les apparitions du fondateur d’Auchan : Gérard Mulliez est d’une nature discrète. Malgré tout, il vient de sortir de sa réserve pour exprimer sa réprobation quant aux salaires exorbitants des patrons.

Dans une interview donnée à l’Obs, le milliardaire s’est livré pour donner, selon lui, les clés pour doper l’économie et créer 3 millions d’emplois… Et une de ses préconisations est de limiter le salaire des patrons : « Dans ma famille, on a toujours préconisé que le salaire maximum soit de 20 smic (soit 350.000 euros brut par an) et on se tient à cette règle chez Auchan » […] et « c’est déjà beaucoup ! »

Gérard Mulliez va plus loin en indiquant que les patrons qui se versent plus font « une erreur de tir » car la plupart du temps si les grands pontes sont bien payés, les subordonnés directs le sont également. Le tout, au détriment du personnel de base.

Pour s’ériger en exemple à suivre, le patron d’Auchan n’hésite pas à préciser qu’il « vvoyage en seconde classe » malgré son statut de milliardaire et que « jusqu’à la naissance de mon troisième enfant, avant d’acheter un terrain et d’y construire une maison, je faisais du camping chaque été dans le sud de la France ».

Après, il faut savoir qu’il est « radin de nature »… Ça doit aider à se contenter que de 20 SMIC dont le taux horaire brut est fixé à 9.61€ depuis le 1er janvier 2015.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !