Fiscalité : La hausse des taxes sur le diesel devrait rapporter 2 milliards d’euros à l’État

Le budget 2018 du gouvernement Macron promet une accentuation de la pression fiscale sur le diesel prévue pour atteindre dès 2022 celle portée sur l’essence. Cette augmentation, qui devrait rapporter pas moins de 2 milliards d’euros à l’État, sera accompagnée d’une hausse du prix des paquets de cigarettes dont l’impact est cette fois chiffré par le cabinet du ministre de l’Économie, à 500 millions d’euros.

hausse fiscalite diesel

Hausses du diesel et du tabac pour 2018

Alors que depuis quelques semaines les annonces du gouvernement se succèdent sans toutefois toujours être précises et chiffrées, Bruno Le Maire nouveau ministre de l’Économie, apporte enfin quelques détails supplémentaires quand aux deux principales hausses attendues pour l’année prochaine.

Dans le cadre des prévisions de budget pour 2018, le ministre est revenu un peu plus longuement sur la hausse de la taxation du diesel ainsi que sur l’augmentation progressive du coût des cigarettes.

Prévue pour compenser en partie les différentes baisses d’impôts d’ores et déjà annoncées par le gouvernement d’Emmanuel Macron, la fiscalité énergétique se fera plus forte selon notamment les directives de Nicolas Hulot ministre de la Transition écologique.

Comprenez par là que le prix du diesel va augmenter jusqu’à être taxé autant que l’essence et ce à l’horizon 2022.

Cette hausse, qui devrait être subie de plein fouet principalement par les automobilistes qui roulent beaucoup, devrait rapporter 2 milliards d’euros à l’État.

Dans le même temps, Agnès Buzyn ministre de la Santé souhaite élever le prix moyen du paquet de cigarettes pour le porter à 10€ dans les trois années à venir. De ce côté, le premier ministre annonçait cette semaine, une première « hausse significatif » là encore dès 2018 et un revenu global de 500 millions d’euros dans les caisses de la France.

Si des remises budgétaires à l’image de l’exonération de taxe d’habitation pour 80% des Français devraient en partie venir alléger la mauvaise nouvelle, ces deux augmentations ne manqueront pas de se répercuter sur le budget des ménages et spécialement de ceux aux revenus moyens à faibles.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !