Embauches : Les métiers qui vont le plus recruter en 2017

C’est une tendance qui se dessine déjà pour la deuxième année consécutive. Alors qu’en 2016 les embauches s’étaient accrues de plus de 5%, les entreprises anticipent +8% de nouveaux contrats pour cette année. Afin d’aider les demandeurs d’emploi dans leurs recherches, Pôle Emploi publie son enquête annuelle sur les besoins des entreprises et cible les 15 métiers qui embauchent le plus en 2017.

metiers porteurs embauches

15 métiers pourvoyeurs d’emploi en 2017

C’est dans le cadre de son bilan portant sur les “Besoins en main d’oeuvre des entreprises” que Pôle Emploi nous renseigne concernant les métiers à suivre cette année.

Si l’on en croit les chiffres également révélés par l’Acoss (Urssaf), le nombre de déclarations d’embauche supérieures à un mois hors intérim atteint près de deux millions au premier trimestre, son plus haut niveau depuis l’année 2000. Sur l’année 2016 on compte +6,6% de CDI et +0,9% de CDD supérieurs à un mois.

En 2017 les entreprises françaises prévoient une nouvelle hausse des signatures de contrats à hauteur 8,2%, mais tous les secteurs ne sont pas concernés. Les embauches devraient essentiellement se concentrer sur certains métiers saisonniers et d’autres emplois de services :

  • Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs : 111 753
  • Agents d’entretien des locaux et ATSEM : 85 655
  • Serveurs de café et restaurant, commis : 79 579
  • Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine : 73 846
  • Professionnels de l’animation socioculturelle : 71 399
  • Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles : 63 799
  • Aides à domicile, aides ménagères, travailleurs familiales : 59 918
  • Aides-soignants : 50 716
  • Ouvriers non qualifiés emballage et manutention : 47 621
  • Artistes, professeurs d’art : 42 298
  • Cuisiniers : 41 278
  • Employés libre-service : 39 194
  • Employés d’hôtellerie : 35 490
  • Ingénieurs, R et D en informatique, chefs de projet informatique : 33 446
  • Vendeurs habillement, accessoires et luxe, sport et culture : 31 694

Selon ces prévisions le secteur des services, qu’ils soient à la personne ou aux entreprises, cumule à lui seul près des deux tiers des besoins tandis que la construction et l’industrie fonctionnent plus au ralenti mais affichent une nette progression sur l’année écoulée.

Mais ce n’est pas tout, si le secteur d’embauche compte la zone géographique n’est pas non plus à prendre à la légère. En 2017 mieux vaudra se trouver dans une grande ville de la côte atlantique ou du sud-est pour trouver un emploi. En 2016, les régions Franche-Comté, Corse, Centre et Bourgogne avaient enregistré les plus fortes progressions.

Malgré ces bonnes nouvelles, il est important de prendre en compte la difficulté pour les entreprises notamment du bâtiment, les garages, les boucheries, mais aussi les menuiseries ou encore certains secteurs médicaux, de recruter. Une pénurie de compétences et de profils compatibles en serait la cause.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !